Aménageur urbain d’espaces sports et loisirs depuis 1975

News

À Lyon, le Street Workout muscle son jeu

Avec un parc de 50 mètres de long, installé quai Claude Bernard, les athlètes lyonnais façonnent leur corps au milieu des riverains.

Au gré des figures artistiques proches de la gymnastique, ils déjouent les lois de la gravité.

En images, le terrain de Street Workout BarMania Pro par Protec Sport  pour la Ville Lyon : Des exercices d’initiations sont organisés chaque dimanche à partir de 10 h 30, quai Claude-Bernard.

« Le street workout, c’est l’art de se renforcer tout en se distrayant ».

À voir les participants enchaîner les tractions et les mouvements artistiques sur les berges lyonnaises, on aurait presque du mal à croire Rémy Gresteau, l’un des meilleurs représentants de la discipline dans l’Hexagone.

Entraide et dépassement de soi

Ces prosélytes du muscle affichent pourtant un sens de l’effort communicatif, aussi tape-à-l’œil que leur silhouette. Celle-ci a beau apparaître intimidante, l’athlète l’assure : tout le monde est le bienvenu. Quelle que soit la morphologie.

« C’est ouvert à tout le monde, affirme-t-il. Chacun peut s’adapter. On s’attache à des valeurs telles que l’intégration, le dépassement de soi ou l’entraide. Cette discipline prouve qu’on peut renforcer le “vivre ensemble”. »

Bien loin donc, de l’image véhiculée par cette gymnastique de rue, les muscles affichés aux yeux du public, faisant ressortir une note d’égocentrisme. « C’est ce qui fait défaut à la discipline, regrette celui qui finit 3e des Mondiaux l’an passé. Cela peut véhiculer de mauvaises valeurs. » Le revers de la médaille pour ce sport fait de risques et de dynamisme. Mais qui séduit de plus en plus d’adeptes, y compris le jury de l’émission La France a un incroyable talent, que Rémy Gresteau et son crew du “Body Art Athlètes de rue” charmèrent jusqu’en finale en 2012. Depuis, le street workout a gagné en notoriété, et même en crédibilité auprès des institutions publiques. Le fruit d’un dur labeur pour ces forcenés, capables de déjouer les lois de la gravité.

« Pour réussir de telles figures ? Tout dépend de l’investissement et de la rigueur », conclut-il. Avec l’arrivée de l’été, on serait tenté d’essayer.

Reportage Photos : 
Crédit Photo : Joël Philippons
Source : http://www.leprogres.fr/lyon/2016/06/24/work-street-out

 

la-full-planche-une-figure-realisee-seulement-par-une-dizaine-de-pratiquants-dans-le-monde-photo-joel-philippon-1466777166 le-mobilier-ubain-sert-de-terrain-de-jeu-photo-joel-philippon-1466777166 les-barres-parralleles-sont-souvent-utilisees-photo-joel-philippon-1466777166 remy-grestreau-d-une-facilite-deconcertante-pour-faire-des-tractions-photo-joel-philippon-1466777166 remy-grestreau-tres-a-l-aise-en-faisant-le-drapeau-photo-joel-philippon-1466777166 un-entrainement-quotidien-pour-parvenir-a-faire-certaines-figures-photo-joel-philippon-1466777166

Shop
close
Playgones - Aménageur Humain Ludique et Sportif depuis 1975
Scroll To Top