Playgones News

PLAYGONES – Aménageur déclencheur de la pratique sportive

IntervIew Playgones - Sport Strategies

PLAYGONES – Aménageur déclencheur de la pratique sportive

En tant qu’aménageur urbain, les missions de Playgones sont plurielles. Reste qu’elles s’articulent toute autour d’un désir commun : la promotion de la pratique sportive. Nicolas Lovera, CEO de Playgones dévoile le leitmotiv de son entreprise.

Interview paru au mois de janvier 2020 dans le magazine Sport Stratégies – numéro 616.
Propos recueillis par Alexis Venifleis.

Nicolas Lovera, pouvez-vous présenter Playgones et ses activités ?

Playgones est la version 3.0 de notre entreprise historique du nom de Protec Sport, une société fondée en 1975 et reprise en 2006 avec mon associé Bertrand Beroud.
Nous avons choisi de faire évoluer notre nom fin 2018 car il était devenu important pour tous de construire une marque forte et valorisante autour de nos différentes activités. Les aménagements des espaces sportifs, stades et gymnases, ainsi que les aires de jeux sont au cœur de nos ser-vices. Nous sommes également spécialisés dans le domaine des sols amortissants, sportifs et orne-mentaux. Par ailleurs, nous possédons une plate-forme pro dédiée à la vente B2B de matériaux et d’équipements spécifiques.

En quoi est-il crucial d’optimiser l’aménagement urbain par des infrastructures sportives ?

Le sport doit être l’affaire de tous, sauf qu’aujourd’hui, l’offre est, soit incomplète, soit inadaptée à la réalité. Avec Playgones, nous défendons une vision ludique et inclusive du sport. Nous croyons fort à cet idéal, c’est pourquoi nous avons l’ambition de mettre le sport au cœur des villes, de sorte que tout un chacun puisse pratiquer une activité sportive, partout, et n’importe quand. La demande sportive est de plus en plus forte et, surtout, elle s’affranchit des formats traditionnels ! En effet, de nombreuses personnes ne souhaitent pas s’acquitter d’une licence, ou même adhérer à une association sportive.

Et comment y remédier ?

Pour corriger le tir, nous encensons les aménagements sportifs en accès libre, totalement gratuits et ce, pas uniquement dans les espaces à connotation sportive. Un toit d’immeuble peut, par exemple, être transformé en un lieu de pratiques et de rencontres. Tout est imaginable, et notre intention est notamment d’intégrer des infrastructures dans des lieux de passage usuels. Par exemple, les centres commerciaux ou les anciens parkings inutilisés représentent des points de chute originaux, mais tout à fait adéquats à la pratique sportive. De même, les gares, aéroports ou aires d’autoroutes s’y prêtent parfaitement. Plutôt que d’attendre son moyen de transport dans l’ennui, pourquoi ne rentabiliserions-nous pas ce temps en faisant du sport ? Le sport a également sa place sur le temps de travail, et la demande est très forte en entreprise. Nous travaillons avec de plus en plus de sociétés qui, soucieuses d’améliorer le bien-être de leurs collaborateurs, désirent installer des sites de pratiques sportives dans leurs locaux.

Comment vous distinguez-vous de la concurrence ?

Je vois deux éléments de réponse. D’abord, notre capacité à permettre l’introduction d’équipements innovants sur le marché. Nous visitons régulièrement les salons internationaux, les pratiques à l’étranger, pour benchmarker, mais aussi pour négocier avec des partenaires des cartes de distribution afin de commercialiser leurs produits et dynamiser l’offre sur le marché français. Il y a une dizaine d’années, nous étions les premiers à proposer des cages mobiles lestées de football pour gazon synthétique. Plutôt que de n’avoir que deux buts sur les terrains, il est depuis possible d’en incorporer près d’une dizaine, en conformité avec les exigences de sécurité. Ce fut une petite révolution, qui permet aux éducateurs sportifs de préparer des ateliers d’entraînement plus adaptés pour les enfants, par exemple. Aujourd’hui encore, notre but reste la référence. De même, nous avons apporté d’autres concepts novateurs en France tels que les parcs street workout, mais aussi les pumptracks. D’autre part, notre singularité s’illustre par la façon dont nous communiquons. Nous faisons en sorte d’être très actifs sur le digital pour valoriser, non seulement nos réalisations et, plus largement, d’autres qui pourraient être inspirantes pour l’ensemble de notre écosystème. Notre but est d’être stimulant et de faire évoluer les mentalités. C’est d’ailleurs pour cela que nous postons, via notre blog et nos réseaux sociaux, beaucoup de visuels provenant de l’étranger.

Quels sont les défis à venir ?

Nous sommes sur une belle phase de croissance. Pour poursuivre cette progression, nous allons ouvrir des antennes régionales, avec plusieurs commerciaux qui assureront donc une présence efficace sur toute la France. Nous resterons fidèles à notre philosophie, c’est-à-dire, promouvoir une vision inclusive du sport, en repensant ses modalités d’accès et d’intégration. Les collectivités doivent prendre conscience qu’installer quelques vélos elliptiques, ou placer un terrain de basket ne suffit pas. Il faut imaginer des aménagements plus ludiques et impliquants, sinon, ils ne trouveront pas leurs usagers. Mettre le plus de monde au sport nous tient vraiment à cœur, d’autant plus dans la perspective de Paris 2024.

 

Propos recueillis par Alexis Venifleis.

 

[dt_divider style=”thin” /]

 

sport-strategie-abonnez-vous

Pour vous abonner à Sport Stratégies -> Cliquez ici ou imprimez et renvoyez le bon ci-dessus.

SOMMAIRE SPORT STRATÉGIE – 616 – 13/19 JANVIER 2020

ACTU

L’ESPORT À LA LOUPE
Poitiers, capitale de l’eSport ?

PRATIQUE SPORTIVE
Playgones aménageur déclencheur de la pratique sportive

BAROMÈTRE
Pratiquer une activité physique, résolution n°1 pour 35% des Français !

PARTENARIAT
Qualifié pour le Vendée Globe, Benjamin Dutreux, cherche un partenaire au côté de « Water Family »

RAPPROCHEMENT
L’UEFA au contact des start-up

AMBITION
OneGum débarque en Espagne et en Suisse

ACTU en bref

DOSSIER

LES JEUX OLYMPIQUES
de la Jeunesse de Lausanne : un événement « couteau suisse » pour la Romandie

Une MOBILISATION totale

RETRAITES POPULAIRES confie à son personnel en formation la valorisation du partenariat

COOP à fond sur les JOJ

SWISSCOM veut profiter de son soutien pour valoriser ses solutions
Quand les étudiants d’ÉRACOM prêtent main forte aux organisateurs !

DIGISPORT
Et les 10 stations de ski les plus instagramables sont…

ACTEURS

TRIBUNE
Christophe Rolland créateur de « Coaching at work »
START-UP
APA’Mouv, trait d’union salutaire entre sport et public en situation de handicap

CLUB

AGENCES
NOMINATIONS
RODUIT DE LA SEMAINE
EVENT

Avant le Pacifique à la rame, Stéphane Brogniart s’attaque à l’Atlantique !

AGENDA
CARTES DE VISITE